Comment ça marche?

 

Une base réglementaire européenne forme le socle sur lequel repose la production de tout produit. Dans le secteur non-alimentaire, chaque catégorie de produits, à savoir ici les cosmétiques, les produits de nettoyage et de lessive, la peinture, le textile, de même que les rafraichisseurs d’ambiance, doit répondre, avant toute chose, aux réglementations en vigueur pour chacune d’elles

Le secteur non-alimentaire propose par ailleurs des gammes de produits dont les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique, et qui ont été contrôlés par un des organismes de certification agréés par les autorités publiques.

En effet, la réglementation européenne bio certifie les ingrédients, d’origine tant végétale qu’animale, issus de l’agriculture biologique et utilisés dans la composition de ces produits. Toutefois, ce règlement ne couvre pas la certification des produits finis non-alimentaires composés de ces ingrédients bio. Si le règlement bio couvre uniquement l’alimentaire, ce n’est pas pour autant qu’on ne peut pas retrouver ses principes dans le non-alimentaire.

Pour rappel, les ingrédients issus de l’agriculture biologique répondent aux exigences de la réglementation européenne relative à la production et à l’étiquetage des produits bio (CE 834/2007) et à ses modalités d’application (CE 889/2008), et impose des règles très précises, notamment en matière de :

  • bien-être animal (densité, éclairage naturel, parcours extérieur),
  • pratiques culturales (recours à des méthodes mécaniques, fertilisation selon le mode ancestral, moyens de lutte naturels) et
  • transformation des produits (liste positive restreinte d’additifs et auxiliaires technologiques, recours à des procédés de transformation qui garantissent le maintien de l’intégrité et des qualités essentielles du produit tels que des procédés mécaniques, physiques).

D’après le règlement bio européen, « la production biologique est un système global de gestion agricole et de production alimentaire qui allie les meilleures pratiques environnementales, un haut degré de biodiversité, la préservation des ressources naturelles, l'application de normes élevées en matière de bien-être animal et une méthode de production respectant la préférence de certains consommateurs à l'égard de produits obtenus grâce à des substances et à des procédés naturels. »

En partant des mêmes principes que la réglementation bio européenne, à savoir produire une variété de produits non-alimentaires par l’utilisation d’ingrédients et de procédés qui ne nuisent pas à l’environnement, à la santé humaine, à la santé des végétaux ou à la santé des animaux et qui s’appuient sur des normes contrôlées par des organismes de contrôle indépendants et agréés, des cahiers des charges privés peuvent vous offrir des garanties sur les engagements environnementaux, sociaux et économiques pour des domaines d’application actuellement non couverts par la réglementation européenne bio tels que la cosmétique, la détergence, le textile, la peinture, etc.

Grâce à ces labels, dont le label Ecogarantie®, vous pouvez avoir la certitude que vos produits non-alimentaires répondent à vos attentes en matière de respect de l’environnement dans sa globalité, y compris pour votre propre bien-être.