PROCÉDURES D’INSPECTION

Afin que l'organisme de certification puisse mener les procédures d'inspection, l'opérateur (producteur, transformateur et réemballeur) doit fournir une coopération totale. Les distributeurs de produits pré-emballés ne sont pas obligés de soumettre leurs activités.

L’entreprise donnera toutes les informations que l'organisme de contrôle considère comme nécessaires pour juger de la certification. Le sous-traitant devra également se soumettre au même genre d'inspection.

En tant qu’organismes d'inspection et de certification, ils :

  • Inspectent :
    • Les pratiques comptables : la nature et l'origine des produits achetés (l'origine naturelle des ingrédients, les quantités des ingrédients et/ ou produits finis achetés), factures, offres, listes de prix et autres documents nécessaires.
    • Les méthodes de production : composition des produits, des méthodes de production, des matériaux utilisés.
    • Les emballages et étiquettes.
    • Les mesures prises par l'entreprise afin de séparer la production écologique de la production non écologiques et éviter la contamination par les désinfectants.
       
  • Vérifient la composition du produit
    • Concrètement, cela signifie entre autres :
      • L'utilisation de produits de plantes bio aussi souvent que possibles,
      • L'interdiction des tests de produits finis sur les animaux,
      • L'interdiction d'ingrédients d'origine pétrochimique,
      • L'utilisation restreinte des minéraux nocifs,
      • L'interdiction de l'irradiation des produits,
      • La maximisation de la biodégradabilité,
      • La non-utilisation d’ingrédients génétiquement modifiés,
      • La règlementation stricte de l'utilisation de stabilisateurs, d’émollients, de conservateurs et similaires,
  • Visitent au moins une fois par an et à tout moment les unités de production et les entrepôts.
     
  • Font des analyses  de résidus sur les ingrédients et les produits finis.